Accueil > Blog > Histoire de la joaillerie > Zoom sur les bagues d’homme

Zoom sur les bagues d’homme

21 mars 2022

Zoom sur le bijou masculin le plus porté et son histoire : la bague !

Depuis plusieurs saisons, les marques de luxe proposent de plus en plus de bagues à l’intention de la gente masculine. La bague est en effet (re)devenue un accessoire précieux pour les hommes soucieux d’apporter un zest de sophistication à leur quotidien.

Lot de bagues pour homme sur le site Asos en 2022

Bague Louis Vuitton en forme de pomme. “Bague LV Fruits”

Les premières bagues

Revenons sur l’histoire de ce bijou qui a habillé les hommes depuis la préhistoire. Les bagues existent depuis la nuit des temps et sont présentes dans quasiment toutes les civilisations.

La toute première bague est découverte au centre de l’Europe. Il s’agit d’un anneau d’ivoire de mammouth qui daterait de plus de 21 000 ans.

Viennent ensuite les relevés archéologiques en Mésopotamie (actuel Irak) il y a un peu plus de 7000 ans.

Bague de Mésopotamie datant de 7000 av. J.-C. (Musée du Louvre)

 

Un nombre assez important de bagues y a été retrouvé depuis les premières fouilles du 19ème siècle. Certaines sont ornées de dessins d’animaux comme à Babylone tandis que d’autres revêtent la forme même de l’animal.

Bague en forme de chat datant de l’époque Ramsès IV

Le premier usage des bagues était prophylactique. En portant des bagues chaque individu souhaitait se protéger des mauvais esprits. Puis, les bagues ont pris le rôle de décoration ou de monnaie d’échange. La bague devient ainsi un indicateur du rang social de son propriétaire.

L’Antiquité et les bagues masculines

 

Ainsi dans l’Égypte antique, les personnages de hauts rangs portaient des bagues en or très travaillées. Le scarabée est par exemple l’un des motifs les plus populaire et précieux.

En Grèce antique, les artisans s’inspirent de l’Egypte tout en choisissant des formes moins imposantes. À cela s’ajoute le développement des techniques de travail du métal. On voit ainsi apparaitre des granulations et filigranes qui s’épanouissent autour de pierres dures ou des premières pierres taillées. Les chevalières représentent la forme la plus aboutie de la Grèce classique.

Chevalière de la Grèce antique (IVe siècle av. J.-C.)

À l’époque des Romains, l’histoire et l’évolution de la bague suivent les transformations de la société. Selon le métal utilisé (or, argent, fer) l’anneau choisi donnait une idée de l’appartenance sociale de son détenteur. Le fer est progressivement devenu un signe de servitude tandis que l’anneau d’or devenait symbole de liberté.

L’or étant le minerai rare par excellence pour les civilisations du bassin méditerranéen, les anneaux en bronze ou en argent sont plus fréquents. Les chevalières sont bien présentes durant l’époque archaïque (VIIIe siècle av. J.-C.) et sont parfois pourvues de gravures, d’entailles ou de camées sur le dessus.

Le Moyen-Âge et la Renaissance de la fonctionnalité à l’émotion

 

Durant le Moyen-Âge, la bague est réservée au clergé et à la royauté. Hormis les bagues d’évêques, on retrouve toujours les chevalières portées par les membres de la noblesse qui portent les armes de leur famille. La chevalière revêt donc en plus d’un signe de puissance, une signature personnelle. Grâce aux armoiries gravées sur le plateau, il suffit d’utiliser la bague pour marquer de son cachet de cire la fin d’une correspondance, c’est ce qu’on appelle le sceau.

Bagues typiques du Moyen-Age (XIIIe siècle)

À la Renaissance, les bagues évoluent vers de nouvelles significations. On porte une bague pour symboliser son amour, sa fidélité ou encore le deuil d’un être proche. Sous le règne de François 1er, au début du XVIe siècles, les homme étaient parés d’une perle à l’oreille, de colliers, de bracelets et de bagues.

Parmigianino (attr. à), Homme avec un livre, 1524.

La bague de la Révolution Française à la fin du XXe siècle : un accessoire politique et social

 

Durant la Révolution française, la bague devient un symbole politique. De nombreux révolutionnaires portent des bagues à l’image de leur opinion. Les noms de groupes politiques comme les Girondins ou les Montagnards sont inscrits sur les bagues. La bague qui a longtemps été un bijou pour le clergé et la royauté devient alors un symbole de lutte et d’appartenance.

 

Chevalière en argent décorée du faisceau de licteur surmonté d’un bonnet phrygien, avec l’inscription “Républicain français” et les initiales AP. L’anneau se termine de chaque côté du chaton par un motif de feuillage en feuille d’acanthe (Musée de la Révolution Française)

 

S’en suit l’époque romantique et l’avènement des bagues sentimentales chez les hommes comme chez les femmes : des bagues qui ont moins de valeur économique mais qui sont gravées d’un message amoureux.

Lors de la révolution industrielle durant la deuxième partie du XIXe siècle, c’est l’arrivée des grandes fortunes économique. Ces derniers voient les bagues comme un signe ostentatoire. Les banquiers et hommes d’affaires arborent un look classique et sobre, le bijou pour homme est considéré comme frivole et féminin.

C’est près d’un siècle plus tard que la bague pour homme réapparaît, dans les années 60 avec des mouvements de contestation contre les moeurs traditionnelles. Les codes bourgeois sont bousculés par une jeunesse en soif de liberté. Les mouvements musicaux comme le punk ou encore le rock’n roll font apparaitre de nouveaux looks : blouson en cuir, creepers shoes et bague tête de mort sont à la mode !

Plus tard, dans les années 80-90 dans le mouvement hip-hop né aux Etats-Unis, les chanteurs n’hésitent pas à se montrer parés d’imposantes bagues en or dans leurs clips. Une forme de réussite et d’appartenance à un statut social pour eux. Le bijou redevient un symbole de pouvoir.

La bague Versace “Medusa Biggie” rend hommage au rappeur américain The Notorious Big

La bague pour homme aujourd’hui

Le bijou pour homme est aujourd’hui un synonyme d’expression créative, il n’est plus considéré comme un marqueur social mais comme un accessoire de mode. La bague permet d’accentuer son style que l’on soit plutôt chic et sophistiqué ou rock !

En 2018, l’antiquaire Yves Gastou présentait à l’École des Arts Joaillier à Paris son importante collection de bagues. Il s’agit d’une collection unique, comportant presque un milliers de pièces, chinés au fil des années. La collection d’Yves Gastou permet un regard inédit sur l’histoire du bijou masculin, car elle réunit plusieurs siècles d’histoire. Se laissant guider par ces coups de coeur, Yves Gaston a réuni des bagues d’évêques, des anneaux antiques, des bijou de rockeur ou encore d’anciens rois.

Bagues issues de la collection Yves Gastou

Quelques bagues de la Collection Yves Gastou.

Choisir sa bague

Enfin pour choisir la bague qui vous conviendra suivez vos goûts et vos envies. Plutôt neutre et discret ? Optez pour un anneau simple en or ou argent. Envie d’une bague plutôt imposante ? La chevalière ou la bague tank est sans doute pour vous !

Suivez le guide Diamantiques pour apprendre les différents types de bagues et bien faire votre choix.

En tout cas la bague d’homme est un bijou du passé qui redevient tendance !

Vendez vos bijoux
Diamantiques vous propose un service qui vous prend en charge du début à la fin.

Pour faire une demande d'expertise, merci de vous connecter :

Contacter l'expert
Bonjour,
Vous aimeriez quelques informations supplémentaires concernant cette occasion unique Diamantiques ?

Vos informations ne sont pas stockées par le site.

Connexion
Rejoignez Diamantiques Inscrivez-vous pour vendre ou acheter des bijoux et des montres d’occasion expertisés et certifiés.
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique