Accueil > Blog > Actualités > Libération et Résistance : créations joaillières

Libération et Résistance : créations joaillières

8 mai 2022

En cette semaine de Fête Nationale, Diamantiques vous propose de redécouvrir l'histoire des bijoux de la libération. L'oiseau d'abord en cage puis libéré mais aussi des histoires de particuliers, résistants au travers de leur bijoux.

Le Général de Gaulle à Londres

Suite à la défaite de Dunkerque le Général de Gaulle se replie à Londres. Nous sommes en 1940 et Jacques Cartier à la demande de son représentant londonien -Etienne Bellenger, met en place des facilités pour le Général. Il est tout d’abord accueilli à Putney Hill, il peut aussi compter sur un véhicule et un bureau au siège londonien de Cartier : le 175 Bond Street. Début 1941 la médaille qui sera par la suite symbole de ralliement de la Résistance française -la croix de Lorraine- sort des ateliers Cartier de Londres.

Croix de la Libération conçue en 1941 par Tony Mella sur des dessins de Rupert Emmerson & Georges Charity, fabrication atelier John Pinches pour Cartier

Croix de la Libération conçue en 1941 par Tony Mella sur des dessins de Rupert Emmerson & Georges Charity, fabrication atelier John Pinches pour Cartier

Pour en savoir plus sur cette période riche en décisions lisez cet article du Telegraph.

L’oiseau en cage de Cartier

Paris, 1942. Les allemands occupent la capitale, les officiers se sont installés au Ritz à deux pas de la boutique Cartier. Depuis quelques années, Jeanne Toussaint surnommée la Panthère est à la tête de la direction artistique de la maison. Son talent est déjà reconnu dans le monde entier et c’est elle qui décide de rester à Paris face à l’occupant pour diriger la Maison Cartier. On craint que le stock de pierres et de bijoux de haute joaillerie ne soit saisi. Ainsi les plus belles pièces de la maison sont déplacées secrètement en zone libre à Biarritz.

Libération et Résistance : créations joaillières

Photo de Jeanne Toussaint, l’impératrice de la joaillerie française

Lui vient alors l’idée de concevoir pour Yvonne Printemps -surnommé le Rossignol- en 1938 un bijou symbole de la France occupée. Elle demande à son plus talentueux collaborateur, Peter Lemarchand de dessiner le bijou qu’elle a imaginé. Grâce à son audace et à son courage, le bijou représentant la France occupée est né. Les éminences de la gestapo repèrent vite ce bijou dans les vitrines de la rue de la Paix.

Sous cet aspect pittoresque se cache un fort message de protestation face à l’occupant. Celui-ci ne tarde pas à convoquer madame Toussaint. Fort heureusement pour Jeanne, son amie Coco Chanel est l’amante d’un gradé de la gestapo. Ainsi Jeanne Toussaint est relâchée après trois jours d’interrogatoire.

Broche Cartier, “Oiseau en cage” 1942, cabochons d’émeraude, de saphir, diamants ronds sur une monture en or et platine.

 

Plusieurs dessins d’archives témoignent de l’importance du sujet, de son traitement et de son évolution.

 

cartier-broche-oiseau-en-cage

“L’oiseau en cage”, gouache sur papier. Bijou conçu par Jeanne Toussaint et Peter Lemarchand en 1942.

Les bijoux de la Résistance

Certains particuliers n’hésitaient pas à traduire leur position de résistance par leurs bijoux. C’est le cas d’une cliente de chez Cartier Françoise Leclercq qui, horrifiée par la rafle du Vel d’Hiv et la persécution des juifs, passe commande en 1942 d’une étoile en or, rappelant l’étoile juive. Elle fait d’ailleurs fondre ses propres bijoux religieux pour réaliser l’étoile.

Commande de Françoise Leclercq à Cartier en 1942

La broche de la libération

L’oiseau libre devient le pendant du premier (occupé). Il traduit la libération de la France, de Paris et en fait le bijou patriotique. Cartier et Van Cleef & Arpels réalisent des broches Oiseau libéré.
Sur cette broche Cartier emblématique on retrouve les couleurs du drapeau français : le lapis-lazuli pour le bleu, les diamants pour le blanc, le corail pour le rouge, tandis que la broche Van Cleef & Arpels opte pour un sertissage de l’oiseau tout de rubis et de diamants.

 

cartier-broche-oiseau-libere

Broche Cartier, Oiseau libre en corail, lapis-lazuli, diamants, saphir, or et platine. 1944. DrouotEstimations

 

Cartier. Yellow gold pendant 1946 Will Be Better 

Cartier. Yellow gold pendant 1946 Will Be Better 

Oiseau libéré VCA

Van Cleef & Arpels, Clip Oiseau Libéré, 1945.

 

L’année suivante l’oiseau est complétement sorti de sa cage chez Cartier et peut à nouveau chanter sur sa branche.

Voici un foulard de soie créé par la maison Lanvin illustrant à merveille le succès du motif de l’oiseau libéré.

 

lanvin-foulard-inspiration-broche

Satin de soie crème peint à la main et au pochoir, Paris Musée de la Mode de la ville de Paris.

 

En cette période difficile les bijoux deviennent un  moyen de véhiculer un message de protestation, une façon d’afficher ses convictions. La broche oiseau de Cartier en est un magnifique exemple. Entre Libération et Résistance, les créations joaillières sont des témoins précieux de l’époque.

Si vous souhaitez en connaître davantage sur la vie de Jeanne Toussaint precipitez vous sur le roman écrit par Stephanie des Horts. “Le fabuleux roman de Jeanne Toussaint, joaillière des rois” aux éditions JC Lattès.

Si vous avez aimé cet article Libération et Résistance : créations joaillières, vous pouvez retrouver d’autres articles consacrés aux iconiques de la maison Cartier rendez-vous sur le Blog de Diamantiques.com.

Vendez vos bijoux
Diamantiques vous propose un service qui vous prend en charge du début à la fin.

Pour faire une demande d'expertise, merci de vous connecter :

Contacter l'expert
Bonjour,
Vous aimeriez quelques informations supplémentaires concernant cette occasion unique Diamantiques ?

Vos informations ne sont pas stockées par le site.

Connexion
Rejoignez Diamantiques
Inscrivez-vous pour vendre ou acheter des bijoux et des montres d’occasion expertisés et certifiés.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique