Les Kansashis : Bijoux japonais

 

 

 

 

En l’honneur de l’année dédiée au Japon Diamantiques consacre un article aux Kanzashis.

 

Les Kanzashis désignent les peignes et ornements de coiffure utilisés par les femmes japonaises depuis des siècles. Ces accessoires ont inspiré de nombreux joailliers, tel que rené lalique durant la période art Nouveau.

 

 

peigne-grues-fleurs-lotus

Peigne en laque noire incrustée d’un décor en feuilles d’or et au motifs de grues et de nénuphars. Crédit Photo : Pinterest

 

Les formes les plus communes sont la demi-lune, le fer à cheval ou encore le rectangle.

 

 

peigne-laque-noire-bambous-grues

Peigne en laque noire, motifs à la feuille d’or représentants des grues et des bambous. Crédit Photo : Pinterest

 

 

 

Pas moins d’une vingtaine d’artisans aux corps de métier différents sont nécessaires à la réalisation d’un kanzachi.

La laque est la technique la plus répandue mais également la plus compliquée et difficile à maîtriser. En effet, 33 couches préparatoires sont nécessaires à la fabrication d’un objet en laque de qualité. Le résultat donne une surface résistante,  durable et solide.

D’autres matières sont utilisées dans la confection des peignes et ornements de cheveux telles que : le bois, l’os, l’écaille de tortue, l’or, l’argent, l’ivoire mais également la bakélite à partir des premières décennies du XXème siècle.

 

 

 

peigne-laque-noire-oiseau-nacre

Peigne en laque noire rehaussé d’un décor incrusté de nacre représentant des fleurs ainsi que les ailes d’un oiseau. Crédit Photo : Pinterest

 

 

Certains de ces accessoires servaient d’armes de défense. En effet, les aiguilles effilées deviennent des armes redoutables en cas de danger.

 

 

rare-epingle-periode-edo

Rare épingle de la période Edo en or et argent. Crédit Photo: Pinterest

 

 

 

les types et styles de kanzashis possèdent chacun leur propre signification qui permettent de déduire le statut social d’une femme.

 

 

Estampe Jeune femme au miroir. Crédit Photo : jpinfo.com

 

 

De plus, les coiffures et styles de chignon étaient également un indicateur du statut marital d’une japonaise. Ainsi, les femmes mariées portaient un chignon rond tandis que les jeunes filles portaient un chignon papillon.

 

 

peigne-laque-noire-nacre

Peigne en laque noire incrustée de nacre et rehaussé de motifs en laque de couleur. Crédit Photo: Pinterest

 

 

 

 L’âge d’or de ces accessoires est la période appelée Edo qui dure entre 1603 et 1868.

 

En effet, c’est à cette époque que les coiffures des femmes japonaises deviennent plus complexes et imposantes et que l’usage des kanzashis se développe.

 

coiffures-geishas

 Scène de genre représentant des geishas et les différents styles de coiffure durant la période Edo. Crédit Photo : Pinterest

 

 

styles-kanzashis

Différents styles de kanzashis sont répertoriés dans des livres de commande. Ici, une page datant de la fin de la période Edo. Crédit Photo : Pinterest

 

 

Les créations de l’art nouveau

 

 

A la fin du 19ème siècle, le Japon vient tout juste de d’ouvrir ses frontières aux étrangers. Resté durant des siècles un pays mystérieux et fermé aux Occidentaux, la culture japonaise se dévoile alors aux yeux du monde et notamment enEurope.

Les artistes européens se nourrissent de cette nouvelle source d’inspiration et créent des oeuvres empreintes de poésie qui rappelle le pays du soleil levant.

peignes-aux-abeilles-lucien-gaillard

Peigne aux abeilles en corne et émail de Lucien Gaillard (1861-1942). Crédit Photo : Pinterest

Grand joaillier et maitre verrier de la période Art Nouveau, René Lalique a créé de nombreux peignes aux motifs et sujets inspirés du Japon.

 

 

Tout comme les peignes traditionnels japonais, René Lalique utilise de la corne teintée pour les réaliser, ainsi que de l’ivoire sculpté. Lalique excellait dans les harmonies de couleur qui donnaient un rendu très naturel à ses créations.

 

 

peigne-muguet-lalique

Peigne Muguet, 1900, Lalique (1860-1945), corne blonde, or, émail opaque. Conservé et visible au Musée des Arts Décoratifs à Paris. Crédit Photo : Musée des Arts Décoratifs

 

 

peigne-aux-ombelles

Peigne aux ombelles, René Lalique vers 1897-1898. Crédit Photo : Pinterest

 

 

 

Saviez-vous qu’il existe un Musée Lalique au Japon créé par un collectionneur passioné ? Cliquez sur ce lien pour connaître tous les musées consacrés au célèbre créateur à travers le monde

 

 

 

                                                                                    Pauline Duval

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager ou à nous laisser un commentaire si vous avez apprécié cet article. Merci !

About the Author

Diamantiques

Diamantiques.com est une plateforme offrant à tous un panel de services totalement en ligne : l'expertise, la vente et la personnalisation des bijoux anciens et montres d’occasion qu'ils soient griffés ou non. L’équipe Diamantiques.com est disponible pour vous recevoir, estimer vos bijoux d'occasion, transformer vos bijoux, vous proposer de voir et d'essayer nos bijoux anciens et montres ... Ou tout simplement vous rencontrer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *