Edouard-Aimé Arnould: un joaillier méconnu de l’Art Nouveau

Lumière sur un joaillier de l’Art Nouveau

                                Edouard-Aimé Arnould: un créateur avant-gardiste méconnu.

Edouard-Aimé Arnould est peu connu du grand public, il a pourtant laissé derrière lui de très belles réalisations apparues en vente ces dernières années. Typiques de la période Art Nouveau, ses bijoux sont toutefois réalisés dans un style avant-gardiste. Ses interprétations des thèmes de l’époque sont très épurées.

Très beau collier en or jaune mat attribué à Arnould représentant des feuilles de lierre agrémentées de petites boules en or. ©Google Images

Edouard-Aimé Arnould naît en 1867. On sait peu de choses sur sa vie si ce n’est qu’il est tout d’abord relieur, et qu’il ouvre son atelier à Paris en 1890.
En 1899, il dépose son poinçon de bijoutier. Sa passion pour les bijoux est sans doute liée à ses nombreuses rencontres avec les artisans et artistes parisiens.

Broche en or jaune stylisant deux feuilles de liserons au centre desquelles est serti un cabochon d’opale. ©GoogleImages

L’ approche du bijou d’Edouard-Aimé Arnould et son interprétation des thèmes de l’Art Nouveau est tout à fait avant-gardiste. Cette volonté novatrice s’illustre aussi par le fait que le bijoutier ouvre ses portes aux artistes européens de renommée tels que Manolo Hugué (grand ami et compatriote de Picasso), Alphonse Mucha, Alois Renitzer et bien d’autres.
Edouard-Aimé Arnould publie un catalogue en tant qu’ « éditeur » d’oeuvres d’art où il propose à la fabrication des bijoux d’artiste en argent. On y retrouve d’ailleurs une broche de Manolo Hugué illustrée ci-dessous (en haut à droite).

©GoogleImages

L’activité de la Maison Arnould cesse définitivement en 1945.

On remarque l’interprétation très sobre et élégante du registre de l’Art Nouveau. Très peu des bijoux d’ Edouard-Aimé Arnould sont sertis de pierres ou rehaussés d’émail. Le métal est avant tout mis en valeur et travaillé selon toutes les techniques du métier.

Autre collier en argent attribué à Arnould. La chaîne retient des pendentifs stylisant des samares; sortes de membranes en forme d’aile que l’on retrouve sur l’orme, le frêne ou l’érable. Elle contiennent des graines qui se dispersent au gré du vent. ©Artnet

Les bijoux d’Edouard-Aimé Arnould possèdent un style tout en sobriété résolument moderne que l’on ne se lasse pas d’admirer.

Anne Pellerin

Si vous avez aimé cet article, vous en trouverez d’autres par ici.

About the Author

Diamantiques

Diamantiques.com est une plateforme offrant à tous un panel de services totalement en ligne : l'expertise, la vente et la personnalisation des bijoux anciens et montres d’occasion qu'ils soient griffés ou non. L’équipe Diamantiques.com est disponible pour vous recevoir, estimer vos bijoux d'occasion, transformer vos bijoux, vous proposer de voir et d'essayer nos bijoux anciens et montres ... Ou tout simplement vous rencontrer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *